Newsletter

Décryptage du succès des BB et CC crèmes

ImprimerE-mail



Les BB crèmes occupent une place importante dans la publicité cosmétique mais elles ne sont pas toutes nouvelles et datent, en réalité, de...1860 ! À l’origine, BB signifiait « Blemish Balm » mais désormais, on parle également de « Blemish Base » ou « Beblesh Balm », termes signifiant baume ou base anti-imperfection.

Une crème similaire a déjà existé auparavant et a connu un succès important avant d’être oubliée : la crème Simon. Inventée en 1860 par Joseph Simon, on lui prêtait de nombreuses propriétés (hydratante, apaisante, bonne pour le teint, masquant les imperfections, antivieillissement, protectrice) ; elle a connu un grand succès mais est passée de mode après un siècle, en 1970.

Ainsi, la BB crème semble suivre le même chemin puisque, depuis 1960, elle ne cesse de s’étendre de manière progressive, au Japon et dans d’autres pays d’Extrême-Orient puis en Europe et aux États-Unis très récemment.  

Quant à la CC crème, elle arrive à la suite de la BB crème et possède les mêmes caractéristiques de base mais avec quelques différences.

 

Définition d’une BB et CC crème

Comme défini précédemment, les initiales BB signifient « Blemish Balm » et se traduisent par « Baume anti-imperfections ». Afin de cacher certaines marques après des interventions comme les peelings, ce produit a tout d’abord été utilisé par des dermatologues.  
Ce sont par la suite les coréens qui l’utilisent comme produit cosmétique pour obtenir un « teint parfait et naturel ». Il est également utilisé pour son côté 2 en 1 avec le soin d’une crème et le maquillant d’un fond de teint.

La CC crème, « Correct and Care » possède les mêmes atouts que la BB crème. Elle peut être utilisée comme base avant l’application du maquillage ou seule pour d’infimes imperfections afin d’unifier sans effet de matière.


En quoi sont-elles différentes au niveau de leur formulation ?


Les BB crèmes ont une formule très complexe. Ce sont des émulsions, le plus souvent eau/silicone, et sont constituées, entre autres, d’agents hydratants, d’émollients, de filtres et d’écrans solaires, de pigments et d’actifs ciblés selon la revendication de la marque. Une telle complexité, ainsi que l’utilisation d’ingrédients comme les filtres UV, sont difficilement compatibles avec la légèreté et le naturel de plus en plus recherchés pour les produits cosmétiques.

Ainsi, le formulateur doit prendre en compte les aspects à la fois des propriétés de l’émulsion (texture, stabilité, aspect sensoriel…) et du maquillage (couverture des imperfections, adhérence, longue durée…). Le choix des émulsionnants est donc primordial car ils doivent assurer une dispersion optimale d’une grande quantité de pigments, un toucher sensoriel agréable et un effet durable.
Quant à la CC crème, elle est formulée comme une base de teint correctrice, avec une couleur pour chaque problème (du mauve contre le teint terne, du jaune pour l’anti-cerne, du vert contre les rougeurs), ou des pigments nacrants dits soft-focus, qui reflètent la lumière et illuminent le teint en cachant les défauts. Ils gomment ainsi les zones d'ombres du visage et estompent les ridules. Si la CC crème est parfois transparente, elle contient souvent les mêmes pigments colorés qu'un fond de teint, pour encore plus de correction et d'éclat. Pour limiter l'apparition des tâches, le SPF (facteur de protection solaire) est plus élevé que dans la BB crème : en général il est au minimum de 30.
De manière générale, la formulation de ces deux crèmes va être différente de par la complexité du produit fini souhaité. En effet, afin d’obtenir toutes les propriétés revendiquées par les BB et les CC crèmes, le nombre d’ingrédients utilisés pour leur formulation est élevé, et, même si cela varie en fonction des produits, une trentaine de matières premières peuvent être insérées.


Quel est le public visé ?


Le « sucess story » des BB et CC crèmes (France, Europe, USA, Asie)

Les BB crèmes ont comme cible un public jeune qui a besoin d’une solution simple et rapide pour égaliser leur teint et hydrater leur peau en même temps. En effet, les BB crèmes agissent comme des bases neutres qui peuvent réguler aussi le sébum et sont donc des produits pour les peaux grasses.
 
Au contraire, les CC crèmes ciblent un public plus âgé qui peut présenter des problèmes de rougeur ou un teint olivâtre et qui a donc besoin d’un produit couvrant les imperfections et en même temps avec une action anti âge.
 
Les BB crèmes font leur première apparition en Allemagne autour des années 60 grâce à la dermatologue Christine Shrammek, qui formule une crème épaisse conçue pour protéger la peau des patients ayant subi des opérations chirurgicales.

En 1985, le produit arrive en Corée du Sud et au Japon, ou les petites interventions de chirurgie esthétique étaient à l’ordre du jour car la beauté féminine dans ces pays se base sur le soin extrême de la peau, ce qui devient presque une obligation sociale.

Lors d’un voyage en Corée, en 2009, la co-fondatrice d’Erborian, marque française de cosmétiques, découvre la BB crème et décide de l’importer en France en l’adaptant aux exigences du marché européen.

Après le grand succès des BB crèmes dans le monde, en 2013 l’Oréal décide de lancer sur le marché la CC crème. Ce produit polyvalent est devenu très utilisé et connu par le grand public.

Depuis leur création, les BB et CC crèmes ont beaucoup évolué et sont de plus en plus commercialisées. Après leur succès, ce sont les DD (Daily Defense) ou encore les EE (Energy Ehancer) crèmes qui sont sur le marché. La DD crème est décrite comme étant une crème teintée avec une forte protection solaire ou encore la EE crème servant à revitaliser le teint.

Christina Collet, Margherita Viscardi et Mélany Vitale
Étudiantes Master 2 FOQUAL (Université Nice-Sophia Antipolis)



Pour en savoir plus :

Expression cosmétique n°17. Septembre/Octobre 2012.

Sources :

L. Misery. BB creams : A revolutionary product dating from . . . 1860. Annales de dermatologie et de vénéréologie.2014.

T.Baldecchi., J.zur Lage., R.Bai., S.Wu., J.Zhuang., G.Witte., F.Pflücker.From BB to CC Creams – Innovative Formulation of Multitasking Care.138 p.2012


Pour lire la suite de cet article, vous avez besoin de 1 crédit(s), Identifiez vous ou Achetez des crédits.

Nos partenaires